Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Nov

SEMI D'UNE CEREALE .

Publié par Mouls Jacques  - Catégories :  #AGRICULTURE

C'est du mois d'octobre que sont réalisés la plus part des semis de céréales

Le travail du sol est simplifié au maximum pour économiser des passages de tracteur ainsi on réalise des économies de carburant et on réduit les coûts

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Première étape, le labour

 on utilise des charues

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

Deuxième étape on herse 

   

Pour déterrer les pierres en surface et, ensuite on les retirera de la parcelle pour éviter qu'elles endommagent le rota labour

 

 

   

La dernière étape est le semi

 

 

 

Là, en un seul passage on ameubli le sol, on le travaille en surface, en même temps le semi est réalisé.

Les outils employés sont d'une part un rota labour qui est composé d'un rotor muni de lames qui tournent, animées par la prise de force du tracteur celles-ci broient les mottes de terre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un rouleau disposé derrière le rotor tasse en surface le sol et enfonce les petites pierres restantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et d'un semoir à céréales attelé en combiné

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'attelage est encombrant et très lourd ce qui complique les maneuvres sur les parcelles pentues.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Le sol est profilé et semé en un seul passage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le semoir

  

Comprend une trémie que l'on rempli de céréales.

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Au fond de cette trémie des ergots.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 Entraînés  par les roues du semoir conduit la semence vers des tuyaux de descente.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Le tout se termine par un soc semeur qui pose la céréale dans un petit sillon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le réglage de la densité de semi est réalise grâce à une molette sur le coté du semoir (de170 à 200 Kg de semence selon la variété et la nature du sol).

Une petite herse enterrera les grains qui  sont restés en surface.  

  

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si les conditions climatiques sont correctes (suffisamment pluvieuses)

La céréale se développera.

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

  

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

À propos

TRAVAIL SUR UNE EXPLOITATION AGRICOLE EN BREBIS LAITIERE POUR LA FABRICATION DU ROQUEFORT EN AVEYRON FRANCE calmels et le viala (EN RACE LACAUNE LAITIERE)