Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 Feb

REPRODUCTION & INSEMINATION DES BREBIS

Publié par Jacques Mouls  - Catégories :  #LA VIE DES BREBIS

 

Reproduction & insémination artificielle

 dans mon troupeau de brebis LACAUNE

C'est du mois de mai à juillet  que s'étale la période de reproduction dans mon troupeau Un complément alimentaire (600 grammes de céréales /jours /brebis) est distribué aux brebis15 jours avant la période de reproduction et jus qu'à un mois après. Ces céréales  favorisent la prise de poids des animaux elles seront ajoutées en complément de la ration de pâture (et de foin en périodes sèches).

 

 

 

 

pour plus d'informations sur les trémies mobilles ,cliquer sur les images)

 

 

 

tremie - wideo
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La gestation des brebis dure environ 5 mois (145 jours)

Plusieurs techniques sont utilisées

La monte naturelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est   la façon la plus simple pour assurer la reproduction

Elle est utilisée sur une centaine de brebis (celles qui ne seront pas inséminées) souvent des brebis plus âgées ou qui ont mis bas tardivement. Cette liste de brebis qui ne sont pas inséminées est définie en collaboration avec un technicien

Dans le cas de la monte naturelle, le lot de brebis est repéré grâce à un chiffre peint sur le dos des brebis concernée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elles seront toujours mises avec le méme bélier ce qui permettra de connaître l'identité du père des agneaux qui naîtront de cet accouplement

La monte naturelle est utilisée aussi pour les brebis qui n'ont pas été fécondes lors de l'insémination et qui naturellement seront en chaleur 17 jours après quand un nouveau cycle recommencera, les brebis peuvent passer plusieurs cycles sans être fécondées.

C'est pour cette raison que les agnelages s'étalent dans la saison 5 mois puisque nous enlevons les béliers à la naissance du premier agneau .Ceci évite d'avoir des agnelages trop tardifs à des périodes ou les travaux des champs recommencent

L'insémination artificielle

Cest la technique la plus employée, elle à plusieurs avantages

On peut prévoir la période de mise bas des brebis (145 jours après l'insémination +ou- 5 jours d'écart de mise bas pouvant varier d'une brebis à une autre)

De plus on peut varier les paternités puisque on insémine les brebis avec de la semence de béliers différent , ainsi on a la possibilité de conserver des agnelles de renouvellement issues de ces accouplement et donc augmenter les possibilités de choix puisque tous les pères sont connus et affectés à des brebis suivant des critères définis par un programme qui tient compte de divers paramètres ex : consanguinité valeur génétique ,production laitière, richesse du lait, conformation de la mamelle, etc..

 

La pause des éponges

(conseil du fabricant)

 

 

 

 

 

 

 

 LES EPONGES VAGINALES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce sont des éponges vaginales imprégnées d'hormones à action progestative. Ces éponges sont

placées dans le vagin de la brebis à l'aide d'un applicateur.

 La ficelle qui servira à les retirer est coupée

.

 On laisse dépasser que de 2 à 3 centimètres pour ne pas qu'elle s'accroche accidentellement et que l'éponge soit perdue

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les hormones présentes dans les éponges bloquent le cycle hormonal de la brebis

On les laisse en place 14 jours 

On retire les éponges14 jours après

 

 
En retirant les éponges
















 On injecte une hormone,

la P M S G qui favorise l'ovulation et améliorera le nombre de naissances

multiple (multiplication du nombre d'ovules pouvant êtres fécondés)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

55 HEURES  après, c'est l'insémination

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour cette opération il ne faut pas de stress, c'est pour cette raison que l'on réalise l'insémination en salle de traite où les brebis ont l'habitude de passer tous les jours. (on insémine environ 100 brebis à l'heure /  inséminateur)

 

La semence (spermatozoïdes dilués) est prélevée sur les béliers choisis au centre d?insémination puis acheminée dans l'élevage par l'inséminateur  

Cette semence est refroidie et conservée à 15° dans des thermos réfrigéré à l'aide d'une ampoule réfrigérante placé au centre du thermos

 

   

 

La semence est contenue dans des paillettes placées dans des alvéoles repérées par le numéro des différents béliers

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Ces paillettes sont choisies à l'annonce du numéro des brebis comme les prévisions établies informatiquement

 

 

 

 

 

 

 

L'inséminateur utilise une seringue miniaturisée  métallique très longue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On insère à l'intérieur la paillette correspondant à la brebis à inséminer

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis on coupe l'extrémité qui avait été serti au laboratoire du centre d'insémination

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin on enfile par-dessus une gaine qui est changée à chaque brebis par mesure d'hygiène

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'inséminateur  introduit dans le vagin de la brebis  un spéculum (en forme d'entonnoir muni d'une ampoule à l'extrémité)

   

 Puis il écarte les deux becs de sorte à bien voir l'entrée du col de l'utérus où,la semence sera déposée à l'aide la seringue les spermatozoïdes continueront alors leur progression jusqu' aux trompes ou l'ovule sera fécondé   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour pouvoir déposer la semence dans de bonne condition et bien voir l'entrée du col  il faudra soulever toutes les brebis pour que l'arrière soit à la hauteur voulue.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les brebis resteront en bergerie durant 3 jours pour favoriser la fécondation et leur éviter les chocs et les longues marches

 Le taux de réussite de l'insémination  se situe  entre 60 et 80 pour cent des brebis inséminées (en moyenne dans les élevages)

Pour celles qui ne seront pas pleines un ou plusieurs béliers sont introduits dans le troupeau pour les premiers retours de chaleur des brebis de14 jours à 17 jours après puisque un autre cycle recommence. Le bélier restera dans le troupeau pour saillir les brebis qui reviennent en chaleur périodiquement afin d'avoir le maximum de brebis qui mettront bas

 

 

Toute brebis sans agneaux sera une brebis sans lait et donc un manque à gagner (il faudra la nourrir un an sans qu'elle ne rapporte rien)

 

 

 

   

 

En effet dans un but d'étaler la production de lait. Les agnelages seront décalés dans le temps

Un complément  d'alimentation ponctuelle est nommée le (flushing) ceci pour favoriser un bon taux de réussite ainsi que des naissances multiples

 
Commenter cet article

À propos

TRAVAIL SUR UNE EXPLOITATION AGRICOLE EN BREBIS LAITIERE POUR LA FABRICATION DU ROQUEFORT EN AVEYRON FRANCE calmels et le viala (EN RACE LACAUNE LAITIERE)