Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 May

RECOLTE DES FOURRAGES

Publié par Jacques Mouls  - Catégories :  #AGRICULTURE

RECOLTE DES FOURRAGES 
 
C’est à partir du mois de mai que commence la récolte des fourrages elle s’étale jusqu’en septembre

 

 

 

 

Tout dépend des conditions climatiques ; c’est de ces conditions que dépendra le nombre de coupes de fourrage par parcelles

L’absence d’eau en été diminue souvent la quantité de fourrage récolté

Sur mon exploitation on obtient souvent 2 coupes par parcelle la deuxième coupe représentant 1/3 des fourrages mais elle est de qualité supérieure (tiges + fines donc + appréciées par les brebis)

La plante qui sert de base à l’alimentation des brebis est la luzerne

 

 

 

 

 

C’est une plante qui reste en place sur les parcelles de 4 à5 ans

Les frais de semis sont donc moins importants que pour une plante annuelle

Elle est naturellement riche en protéines

De plus elle n’a pas besoin d’apport d’engrais azotés puisqu’elle est capable de prélever l’azote dont elle a besoin dans l’air

C’est une plante qui résiste bien à la sécheresse  

Elle peut repousser plusieurs fois si les orages d’été sont au rendez-vous  

 

Première étape  le fauchage

Pour cela on utilise une faucheuse rotative

 

 

 

 

Elle est munie de disques sur lequel sont disposés des couteaux, c’est la rotation des disques qui coupent l’herbe

 

 

 

 

      

Deuxième étape le fanage

L’outil employé est une faneuse

 

 

 

Elle  sert à retourner l’herbe coupée pour lui permettre de sécher sur toute son épaisseur.

 

 

 

 

L’utilisation de la faneuse doit se faire quand la luzerne a commencé à sécher sur le dessus mais avant que la plante soit trop sèche pour éviter que des feuilles de la plante tombent

La perte de feuilles diminue la qualité des fourrages

 

 

 

A partir de cette opération une attention particulière est apportée à la conservation de l’intégralité de la plante

Il faut donc réaliser ce travail au moment opportun et le plus rapidement possible

Troisième étape la mise en andains

On utilise un andaineur rotatif pour regrouper le foin en andains réguliers pour faciliter le pressage

 

 

 

 

 

Quatrième étape le pressage

C’est  la fabrication de ballots de foin qui pèse de 250 Kg à300Kg

 

 

 

L’humidité des ballots est contrôlée au fur et à mesure du pressage elle ne doit pas être supérieure à 20 pour cent

 

 

 

Toute fois un ajout de conservateur est possible grâce à une pompe alimentant des petits jets situés à l’entrée de la machine sur le pick-up  pour les parties

     

On emploi ce conservateur pour les  parcelles moins sèches, mais le rajout de conservateur est onéreux et très peu utilisé même avec cette technique, l’humidité du foin ne peut dépasser les 30 pour cent  

On veille a l’hygrométrie du fourrage c’est un facteur important de conservation

Le conservateur a aussi comme but d’éviter le développement de moisissures dues à l’humidité

Ces moisissures rendent le fourrage impropre à la consommation des animaux, et peuvent provoquer des troubles digestifs pour les brebis

Une camera placée à l’arrière de la presse permet de surveiller la bonne fabrication des ballots                                                         

Cinquième étape chargement des ballots

Les ballots sont chargés sur des remorques, de 40 à 48 ballots par remorque selon leur poids

 

Ces ballots sont acheminés et ensuite empilés dans une grange

 

 

 

 

 

Là on surveille grâce à une sonde munie d’un thermomètre la température des ballots qui lorsqu’ils fermentent montent en température.

 La température ne doit pas dépasser les 60 degrés au-delà de 70 degrés un risque d’incendie est à craindre

 

Ce sont les fourrages les moins secs qui sont les plus dangereux. On évite de mettre des grandes quantités de fourrages à risque sur un même site. Cette fermentation peut s’étaler sur 2 mois

 

  

(en période hivernale 40 balles seront necessaire pour nourrir le troupeau une semaine)

 

 VOIR SUR ce SITE ( un clic surluzerne cultivée)

luzerne cultivée-

 

Commenter cet article

À propos

TRAVAIL SUR UNE EXPLOITATION AGRICOLE EN BREBIS LAITIERE POUR LA FABRICATION DU ROQUEFORT EN AVEYRON FRANCE calmels et le viala (EN RACE LACAUNE LAITIERE)